L'Union européenne accusée de financer le travail forcé en Érythrée

Publié le par Kamagaté Issouf

L'Union européenne accusée de financer le travail forcé en Érythrée

Selon les informations obtenues par RFI, un collectif d'exilés érythréens basé aux Pays-Bas mettra officiellement en demeure ce lundi 1er avril la Commission européenne afin qu'elle modifie un contrat d'aide financière à l'Érythrée pour des chantiers d'infrastructures. En cause : une mention dans le contrat signé entre le régime d'Asmara et le commissaire européen au Développement début février, affirmant que, parmi le personnel employé par l'Érythrée sur les chantiers de routes reliant l'Éthiopie et le port de Massawa, figureront des conscrits du « service national ». Une conscription militaire pourtant dénoncée par l'ONU comme étant du travail forcé et une forme contemporaine d'esclavage. Lire la suite

Commenter cet article